Actualités

Chaque jour, nous oeuvrons pour le sauvetage de chats trop souvent en péril, que ce soit leur santé physique ou psychique. Chaque jour, nous sommes confrontées à la bêtise humaine dans ce qu’elle a de plus odieux, de plus cruelle ( abandon, maltraitance, irresponsabilité de toutes sortes, etc ). Chaque jour, nous sommes là pour eux et c’est grâce à vous, les adhérents, les donateurs, les parrains/marraines que nous pouvons le faire. Nous vous informons sur les bons et trop souvent les mauvais moments, ce qui vous permet de suivre notre quotidien.

Nous vous remercions de nous lire et de faire connaître notre action afin de faire adopter ou parrainer un maximum de nos pensionnaires et de nous aider.

Une maman et ses 4 bébés.

Et voila, ils seront les derniers sauvés car nous ne pouvons plus ! Une maman, très gentille et ses 4 bébés. Ils ont 7 semaines.

Mais malheureusement aussi à ajouter aux 8 chatons à biberonner déjà !

Nous avons besoin URGENT de lait VTM vétérinaire ( la marque est très importante, nous ne pouvons pas changer de lait : cela pourrait leur être fatal ! ).

Cela nous fait donc 12 chatons en ce moment qui augmentent la liste de tous ceux qui attendent toujours une famille.  Nous ne devions plus en prendre mais ces derniers étaient en réel danger. Maintenant sachez qu’on ne peut vraiment plus.

Pour toute nouvelle urgence, contactez les autres associations de vos secteurs ainsi que vos municipalités pour qu’ils prennent conscience du problème.

Une nouvelle bénévole.

  • Suite à nos demandes lors de l’assemblée générale, nous accueillons aujourd’hui une nouvelle bénévole. 
  • Bienvenue à Sylviane ! Vous la rencontrerez peut être en surfant sur les forums divers et variés dédiés à nos amis les chats sous le pseudo de Phèdre car elle a pour mission entre autre de faire connaître nos petits protégés à un maximum de personnes afin de relancer les adoptions.  Merci à toi !

La baisse d’adoption nous pose un réel problème. Le nombre de chats présents au sein de l’association est très alarmant et d’ici peu nous nous verrons dans l’obligation de refuser des chats et chatons en détresse. Nous ne souhaitons pas en arriver jusque-là,  alors merci à vous tous de faire passer le message, de parler de nous autour de vous.

Ecoeurant comme d’habitude.

Une journée qui commence vraiment pas du bon pied pour Mme Noel ! Un appel SOS,  rue Maréchal de Lattre de Tassigny.  Et encore une horreur ! Trois  chats sont à l’agonie, ils ont été empoisonnés ! Les pompiers les ont emmenés à la Clinique St Roch mais malheureusement on ne pouvait plus rien faire pour eux.

De bonnes nouvelles.

Peut-être vous souvenez-vous de la petite puce retrouvée fin août avec plein d’abcès,  très certainement à cause des morsures de chien ? Et bien voila des nouvelles !
Sa maman temporaire s’est très bien occupée d’elle, aujourd’hui, elle va bien, elle a retrouvé des forces pour se battre et vivre !  Elle sera donc prochainement proposée à l’adoption.

Le comble de la bêtise humaine.

Non, vous ne rêvez pas. Mais,  jusqu’où l’humain est-il prêt à aller pour la science ??? Ca fait peur !! Une découverte sur le sida du chat.

Article paru dans le journal France-Soir de septembre 2011 :

 » VIH : Les chats fluorescents nouveau moyen de lutte ?

C’est une étude fraîchement menée. Trois chatons génétiquement modifiés ont été rendus fluorescents pour aider les chercheurs à comprendre comment les félins luttent contre le SIDA.

C’est une curieuse information. On a même du mal y croire. Des chercheurs du Minnesota aux Etats-Unis viennent de rendre fluorescents trois chatons. Si cette modification génétique avait déjà été appliquée à des poissons, des porcs ou des souris, c’est la première fois qu’elle est appliquée à des félins. Rendre les animaux fluorescents n’était pas une fin pour les chercheurs mais plutôt le moyen de savoir si leur expérimentation a réussi. Ces derniers étudient en effet les effets du Sida chez les félins. Baptisé FIV, le virus tue chaque année de nombreux chats.

Les chercheurs optimistes

La mère des chatons a subie une modification génétique qui lui permet de résister au FIV. Cette « immunité », transmise aux chatons a été associée au gène fluorescent. Cela permet donc aux chercheurs de voir s’ils continuent de bénéficier ou non de la résistance de leur mère. A l’origine, 22 chattes ont été fécondées par une trentaine d’ovules censés être résistants au FIV. Seuls ces trois chatons ont survécu.

Veillant sur eux, les scientifiques étudieront leur résistance ou non au FIV au cours de leur vie. Ils semblent optimistes. Ces recherches permettent de mieux comprendre comment les cellules empêchent le virus de se développer mais n’ont pas pour autant de retombées directes pour l’homme.

Qu’est-ce que le Virus de l’immunodéficience féline (FIV) ?

Comme les humains, les chats peuvent être touchés par le virus du Sida. Différent du VIH, ce virus en est pourtant un cousin. Il a été découvert en 1986 et rend le chat infecté immunodéficient, donc vulnérable aux infections. Le virus n’est pas transmissible aux humains. Dans la grande famille des félins, seuls les chats sont touchés par le FIV. Cette maladie qui se transmet généralement par la salive, lors de morsures ou de contacts fréquents par exemple, touche très peu les chats domestiques et encore moins ceux qui vivent en appartement. On estime cependant que 15% des chats errants sont porteurs de la maladie. Tous ne la développeront pas pour autant. Comme la maladie n’a pas de symptôme propre, beaucoup de problèmes de santé peuvent en être sa manifestation. On peut néanmoins généralement observer une fatigue, un amaigrissement, des diarrhées qui ne guérissent pas, des infections des yeux ou de la bouche ou encore des abcès chez des chats malades. Il n’existe pas de traitement réellement efficace à ce jour contre le FIV.  »

Seuls trois chatons on survécu sur une trentaine d’ovules fécondés ( SIPA/Mayo Clinic )

Gavroche et Gédéon.

Voici GAVROCHE ET GEDEON !

Peut-être vous en souvenez vous ? Gédéon, ça vous dit quelque chose ? mais si ! le pauvre bébé qui avait dû être énucléé il n’y a pas si longtemps… et bien il a été adopté !

Merci à leur adoptant d’avoir accepté son handicap,  et  » cerise sur le gâteau « , les frais engagés pour son opération ont été réglés par une personne au grand coeur !

UN GRAND MERCI ! et bonne route à toi merveilleuse boule de poils !


Ils ont été adoptés ensemble et nous tenions à vous faire partager notre bonheur.

Bébé 1 mois trouvé blessé.

Aujourd hui,  un appel : un chaton femelle de 1 mois.

Elle a dû recevoir un coup de patte du chien de la maison, son frère ou sa soeur ont eu moins de chance : ils sont morts.
 » J’ai un mois, je suis une fille et j ai envie de vivre malgré mes trous au ventre. Le vétérinaire a dit de me soigner aux antibiotiques et me nettoyer à la bétadine. Ma nounou va me biberonner, car je ne mange pas toute seule. « 

Nous faisons donc appel à votre générosité car :

  • 2 énucléations : 300 euros
  • demain laparotomie pour Prince rescapé de la fourrière : 200 euros

Pour Prince, on a vite compris !

Vous vous souvenez de Prince abandonné à la S.P.A. de Gennevilliers et qui était identifié à la CEM, voilà la suite : après une visite chez le vétérinaire,  constat : il a des calculs !! Donc immédiatement,  nous le nourrissons avec des croquettes spécialisées ( donc coûteuses surtout qu’aucun autre des minous n’en a besoin ).  Il a besoin également d’une chirurgie car  il a une grosseur au niveau du foie ! C’est prévu pour jeudi matin donc avis aux bonnes étoiles pour nous aider.

Après toutes ces découvertes, les probables raisons de son abandon commencent à être évidentes car malheureusement beaucoup n’assument  pas l’adoption de leur animal quand celui-ci à des problèmes…les solutions faciles et irresponsables sont vite prises !!! En voici donc un bel exemple !!!!!

Remerciement.

Petit Hommage à nos pompiers. Merci à eux ! Article paru dans la République du Centre.

Encore des soucis pour Ophélie.

Comme si Ophélie n’avait pas déjà eu sa part de misère !  Comme vous pouvez le voir sur la photo, elle a une grosseur sur le nez et malheureusement,  d’après les premières conclusions, c’est certainement une tumeur.