Actualités

Chaque jour, nous oeuvrons pour le sauvetage de chats trop souvent en péril, que ce soit leur santé physique ou psychique. Chaque jour, nous sommes confrontées à la bêtise humaine dans ce qu’elle a de plus odieux, de plus cruelle ( abandon, maltraitance, irresponsabilité de toutes sortes, etc ). Chaque jour, nous sommes là pour eux et c’est grâce à vous, les adhérents, les donateurs, les parrains/marraines que nous pouvons le faire. Nous vous informons sur les bons et trop souvent les mauvais moments, ce qui vous permet de suivre notre quotidien.

Nous vous remercions de nous lire et de faire connaître notre action afin de faire adopter ou parrainer un maximum de nos pensionnaires et de nous aider.

Imprévus.

  • Un de nos protégés ( Eron, 1 an )  a dû subir de gros soins médicaux. Les frais engendré sont difficilement gérables.  Nous lançons donc un appel aux dons !!
    Merci de votre aide, n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions. 

 

S.O.S.

Comme l’an passé, l’été débute très mal ( imprévus vétérinaires de certains de nos résidents, arrivées en masse de chatons,…)… nos comptes arrivent dans « le rouge », nous lançons donc un appel à la générosité en attendant de recevoir la subvention de l’Agglomération. C’est un réel appel de détresse, en espérant que vous pourrez nous venir en aide. A ce jour, nous avons encore des factures vétérinaires en attente et malheureusement plus les moyens de les régler. A cette allure nous ne passerons pas l’été… Toutes les idées pour recueillir des fonds sont les bienvenues !!

Dans l’attente de vos nouvelles…MERCI.

Un grand MERCI à Brigitte pour les dons de litières car ce budget n’est pas négligeable dans la vie de l’association. Cela nous aide donc réellement ! MERCI.

 

 

Et encore !

Ce soir deux bébés ont été récupérés par une de nos bénévoles à Girolles, dans un champ de maïs, très loin du village. Heureusement que des jeunes filles se promenaient par là sinon, la bénévole ne donnait pas cher de leurs peaux. Le plus petit est très maigre, il doit avoir à peine un mois et l’autre est un peu plus grand deux mois environ. Ils ne sont pas du tout sauvages, ils se sont donc très vite habitués à leur nouvelle résidence. Ils ont bien mangé depuis leur arrivée mais le plus petit ne sait pas boire tout seul…sa maman de l’association doit donc l’aider.

Voici la photo de l’un deux.

Presse.

Article du 27-05-2010 : paru dans l’Eclaireur du Gatinais. Merci à eux !