Histoires de chats

Douze ans d’amour

Misa et Fukumaru sont les meilleurs amis du monde, ils ne veulent jamais être séparés l’un de l’autre. La seule partie étrange de leur amitié est que Misa a 88 ans, et est grand-mère et Fukumaru est un petit chat aux yeux vairons. Misa a trouvé Fukumaru abandonné dans un hangar quand il était juste un chaton … et ils ne se sont jamais quittés depuis.  Miyoko Ihara a pris des photos de sa grand-mère pendant 12 ans pour immortaliser leur amitié. Votre coeur ne restera pas insensible à autant d’amour partagé grâce à Miyoko Ihara (la petite-fille de Misa) qui était là pour capturer tous ces moments merveilleux.

CLIQUEZ SUR LE  LIEN CI-DESSOUS. 

http://www.viralnova.com/woman-and-cat/

Une histoire qui finit bien.

3 Juillet 2013 : Je suis une petite chatte de quatre ou sept semaines, sans nom pour le moment, car je viens, tout juste de me faire adopter par mon nouveau maître, grâce à votre aide, vous tous de la CEM DE MONTARGIS.

Voici le début de ma triste vie.
Je ne me souviens plus du jour de ma naissance vu mon jeune âge, je suis une petite fille rayée tigrée avec quatre pattes blanches, mes yeux ont encore du bleu avec du vert et une toute petite tache de marron au milieu, je mange toute seule des croquettes de chaton bien sur, je bois comme une grande et je suis très propre car je vais à la caisse

J’ai été jetée toute petite dans une barge de cinq mètres de profondeur avec des rebords de quatre vingt dix centimètre de haut. Une barge est un bateau sans moteur, où on y transporte des gravats légers : bois, plastique, cartons, pour ensuite être déchargée à la grue et un grappin, au centre de triage de déchets.

Ce lundi 1er juillet 2013 au matin, un marin et sa femme, s’amarrent avec son pousseur à bord direction la décharge. Cela faisait au moins trois jours, que l’on m’avait jetée ici mais je ne me souviens plus très bien vu mon jeune âge, je me suis mise à miauler, de faim, de soif et de peur, l’homme m’a cherchée, mais moi je me cachais parmi les gravats, sa femme a ouvert une boite pour chat ( et oui ils ont deux chats à bord ) et je suis sortie de ma cachette car j’avais très faim, j’ai mangé, mangé et de l’eau aussi , mais trois chats à bord d’un petit pousseur, très difficile, alors quoi faire de moi !!

Et bien, une solution a été trouvée : ils m’ont confiée à un homme qui travaille sur les ports de transit. Là j’ai eu des câlins, des bisous, ensuite je me suis retrouvée dans une caisse à chat, là je n’étais pas contente, je miaulais tout ce que je pouvais, nous sommes partis ensemble, j’ai pris le RER, et le train, ça va vite ce truc ! L’homme m’a sortie de la caisse, m’a prise dans ses bras, je me suis blottie dans son cou et je ronronnais par ses caresses, puis la voiture ho la la, bizarre ce truc aussi ! Arrivée à sa maison, j’ai été accueillie par une femme et leurs sept chats, bien triste aussi leur histoire au début de leur vie, six sont de la CEM DE MONTARGIS, mais leur vie de maintenant est merveilleuse si si !! ils me l’ont dit, et moi alors, qu’allais-je devenir ?

Un homme est venu me voir, m’a pris dans ses bras, j’ai ronronné il m’a fait des bisous, mais il hésita à me prendre avec lui, car sa chatte était décédée depuis deux mois et il est triste, je le comprends, mais après une demi-heure il dit “je la prends”, là il me prend dans ses bras et m’emmène chez lui, on traverse son jardin, il est grand, les gens le suivent avec un sac de croquettes pour chaton et de la litière, il me pose au sol de sa maison avec plein de pièces à explorer, que je visite de suite, je saute sur le lit, les fauteuils, il a une pièce avec une gamelle de croquettes et une autre avec de l’eau, dans une autre, une caisse à chat. Je cours partout, je m’arrête et je repars, les gens rigolent de me voir faire, puis le couple est parti, je suis restée avec mon nouveau maitre, on a passé la nuit ensemble, si ! il m’a même laissée avec lui sur le lit, à ma première merveilleuse nuit et sûrement pas la dernière.

Ma vie commençait très mal, mais aujourd’hui tout a changé.
Je raconte mon histoire, pour donner de l’espoir à tous mes compagnons d’infortune, un jour vous-aussi votre vie va changer, gardez espoir, je vous le souhaite.

A vous nos soi-disant (MAITRE) tu parles des maitre ça JAMAIS.
Aux autres, faites- nous une place même toute petite dans votre cœur, même si nous sommes petits, nous avons un très gros cœur, nous !
Et nous ne sommes pas des animaux nuisibles, bien au contraire, nous sommes utiles, si si !

Je tiens aussi à dire un très grand merci à mes sauveurs, ainsi qu’à tous les membres, bénévoles, de la CEM DE MONTARGIS qui luttent pour donner une deuxième chance à mes compagnons d’infortune et d’aider mon nouveau maitre.

UN TRES GRAND MERCI A VOUS TOUS DE MA PETITE PUCE, en attendant mon nom définitif.
ENCORE MERCI A VOUS.
LA PUCE.

8 Juillet 2013 :
Bonjour à vous,
Tout va bien, je saute partout, je joue avec tout , je dors avec mon maître, et je l’empêche de dormir ! Il m’a trouvé un nom, je m’appelle TIMINE.
Il m’a amenée chez le vétérinaire car j’éternuais beaucoup, j’ai un coryza, donc une piqûre de suite, 1/4 de médicament par jour, sinon tout va bien.

Je remercie pour l’aide que la CEM va apporter à mon maître pour moi.


L’histoire de KARIM.

Un chat, Karim, a fait plus de 3 000 km pour retrouver ses maîtres ! Déménageant de l’Ouzbékistan à la Russie, Ravila Hairova avait jugé plus raisonnable de laisser son chat dans sa ville de départ. Elle l’a donc confié à ses voisins, en compagnie de ses affaires préférées afin qu’il ne soit pas trop désorienté.
La famille s’est alors rendue en Russie, où elle a emménagé dans une nouvelle maison. Elle apprend, quelques jours plus tard, que Karim s’est enfui de sa nouvelle maison. La famille s’en est trouvée très attristée.

Deux ans plus tard, Ravila Hairova marche le long de la route pour se rendre chez elle. Elle aperçoit un chat qui semble l’attendre. En s’approchant, elle se rend compte que l’animal n’est autre que… Karim, le chat dont ils n’avaient pas de nouvelles depuis 2 ans !

Karim était amaigri et fatigué. Aujourd’hui, il est très heureux d’avoir retrouvé sa famille, qui le lui rend bien ! Ravila Hairova a déclaré ne pas comprendre comment leur chat a pu les retrouver aussi loin, mais est très heureuse qu’il l’ait fait !

Ce n’est pas la première histoire de ce genre : beaucoup d’animaux font de longs voyages inexpliqués, tel ce chat qui a parcouru 500 km, cet autre chat qui est parti en balade pendant 3 ans et demi, ou ce chien retrouvé à 2000 km de chez lui !

Les autres aussi ont le droit d’être sauvés.

Un soldat, en Biélorussie, pendant son service militaire, a trouvé un écureuil mourant. Il l’a recueilli et l’a soigné toutes les 4 heures pendant des semaines. Il a quitté l’armée peu de temps après, et exerce aujourd’hui la profession de Taxi. L’écureuil l’accompagne tous les jours dans son travail. Ce jeune homme compense par son acte généreux tous ceux qui sont des tortionnaires hélas. Merci Monsieur et longue route à ce petit qui a aussi un chat pour compagnon.


Quelques vérités ?

  • Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats. (Albert Schweitzer)
  • Conquérir l’amitié d’un chat est chose difficile. C’est une bête philosophique, rangée, tranquille, tenant à ses habitudes, amie de l’ordre et de la propreté, et qui ne place pas ses affections à l’étourdie : il veut bien être votre ami , si vous en êtes digne, mais pas votre esclave. (Théophile Gautier)
  • Ceux qui haïssent les chats reviendront leur vie suivante sous forme de souris. (Faith Resnick)
  • On ne choisit jamais un chat : c’est lui qui vous choisit. (Jacques Laurent)
  • l’homme est civilisé dans la mesure où il comprend les chats. (George Bernard Shaw)
  • Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat. (Mark Twain)
  • Une maison sans chat est un aquarium sans poisson. (Jean-Louis Hue)
  • Le moindre petit chat est un chef d’oeuvre  (Leonard De Vinci)
  • A fréquenter le chat, on ne risque que de s’enrichir. (Colette)
  • Petit à petit, les chats deviennent l’âme de la maison. (Jean Cocteau)
  • Le chat est d’une honnêteté absolue : les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats non. (Ernest Hemingway)
  • Dans un incendie, entre un Rembrandt et un chat, je sauverais le chat.(Alberto Giacometti)
  • J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.(Hippolyte Adolphe Taine)
  • Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs. (Dave Barry)
  • Les chats tout comme les roses ne griffent que ceux qui ne savent pas les prendre. ( Inconnu )
  • Les chats sont malins et conscients de l’être. (Tomi Ungerer)
  • La différence entre un chien et un chat : Le chien pense : ils me nourrissent, ils me protègent, ils doivent être des dieux. Le chat pense : ils me nourrissent, ils me protègent, je dois être dieu. (Ira Lewis)
  • L’idéal du calme est dans un chat assis. (Jules Renard)
  • Un chien est un chien,un oiseau est un oiseau et un chat est une personne. (Muggy Peabody)
  • Les chats sont des êtres faits pour emmagasiner la caresse. (Stéphane Mallarmé)
  • Chaque fois que je vois un chat au soleil,je pense à l’humanité. (Fernando Pessoa)

 

De bien belles phrases à méditer …

Un coussin pour dormir….Pour quoi faire ?

Quelle belle histoire !

Un enfant disparu (1 an) retrouvé sain et sauf grâce à des chats errants !!!

Récit du porte-parole de la police de la ville de Misiones Buenos Aires (Argentine)
Sa vie ressemble à celle de Mowgli, le “petit homme” du “Le Livre de la Jungle” de Rudyard Kipling, abandonné dans la jungle Indienne et adopté par une meute de loups.

La seule différence est que l’enfant trouvé par la police en Argentine, a été adopté par un groupe de chats.

C’est ainsi que Alicia Lorena Lindgvist, la porte-parole de la police de la ville de Misiones, théâtre de cette étrange découverte, le rapporte au Sunday Telegraph :

« Alors que je me promenais le long d’un canal de la ville, j’ai remarqué un groupe de chats.

Il est plutôt inhabituel de voir autant de chats regroupés ainsi … je me suis approché par curiosité et c’est ainsi que j’ai vu l’enfant.

Le garçon était allongé et les chats le léchaient car il était très sale. Lorsque j’ai essayé de m’approcher un peu plus, a-t’elle poursuivi,  les chats sont devenus hyper protecteurs et se sont mis à me fixer. L’enfant dormait et les chats le “gardaient au chaud” ».

La police, après des recherches, a retrouvé le père de l’enfant, un sans-abri. Il dit avoir perdu le bambin il y a plusieurs jours alors qu’il récoltait des cartons pour les vendre.

Le père a ajouté que son fils a toujours été soigné et protégé par les chats du quartier qui lui fournissaient même de la nourriture.

Rudyard Kipling, Mowgli, Alicia Lorena Lindgvist, Buenos Aires, Misiones,
(Source : LA STAMPA-LA ZAMPA-traduction libre) ( Post Archives du 24/12/2008 )

Témoignage d’un employé de fourrière.

Voici un témoignage d’un employé d’une fourrière qui raconte le sort qui est réservé aux chiens et chats abandonnés ou perdus, qui n’ont pas été identifiés ou réclamés.

” Je crois que notre société a besoin qu’on attire son attention là-dessus.

En tant que responsable d’une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous… un regard de l’intérieur, si vous me le permettez.

Tout d’abord, tous les vendeurs/éleveurs d’animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière.

Peut-être qu’en voyant ces regards tristes, perdus… les yeux troublés, vous changeriez d’avis sur l’élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.

Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils.

Alors… comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu’il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s’il y arrive seulement ? Qu’il soit de race ou non.

50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure…

Les excuses les plus fréquentes que j’entends, sont :

  • Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”         -Vraiment ? Où déménagez vous pour ne pas pouvoir prendre d’animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
  • Le chien est devenu plus grand qu’on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu’un Berger allemand avait ?!
  • Je n’ai pas de temps pour m’en occuper” – C’est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j’arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
  •  Il nous abîme toute la cour” – Pourquoi ne le prenez vous pas à l’intérieur avec vous ?

On me dit toujours “Pas la peine d’insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu’il sera adopté, c’est un bon chien”

Ce qui est triste c’est que votre animal ne sera PAS adopté…. et savez-vous combien une fourrière est stressante ?

Laissez-moi vous raconter :

  • L’animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez. Parfois un peu plus si la fourrière n’est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
  • S’il prend froid, il meurt.
  • Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
  • Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir. Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l’a abandonné.
  • S’il a de la chance, et si j’ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
  • Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d’eau.
  • Si le chien est grand, noir ou d’une race “bull” (pitbull, mastin …), vous l’avez conduit à la mort du moment où il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.
  • Peu importe qu’il soit “doux” ou “dressé”…
  • Si le chien n’est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
  • Si le refuge n’est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d’une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
  • La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s’ils montrent la moindre agressivité.
  •  Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.
  • Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n’ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.

Et voici quelque chose sur l’euthanasie pour ceux qui n’ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :

  • En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
  • Les chiens pensent toujours qu’ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue… jusqu’à ce qu’ils arrivent à la “chambre”, là ils freinent tous des 4 pattes.
  • Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C’est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
  • Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité.
  • Ensuite, un spécialiste de l’euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”. Espérons que l’animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J’en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris.
  • Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent.
  • Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu’on vienne les chercher comme des déchets.
  • Qu’arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.

Ce n’était qu’un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J’espère que si vous avez lu jusqu’ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.

Je déteste mon travail, je déteste qu’il existe et je déteste savoir qu’il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.

Entre 9 et 11 millions d’animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.

Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d’animaux qui entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D’ELEVAGE OU N’ACHETEZ PAS D’ANIMAUX TANT QU’IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.

Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu’elle est.

J’espère juste qu’avec ce texte au moins une personne aura changé d’avis sur l’élevage et l’abandon de son animal dans une fourrière ou sur l’achat d’un chien.

Espérons qu’un jour quelqu’un vienne à mon travail et me dise “j’ai lu cela et je veux adopter”.

Ca vaudrait la peine.

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.

Jazz M. Onster. “

Une belle légende.

Il était une fois une jeune fée espiègle qui, voulant s’amuser aux dépens des hommes, s’ingénia à créer l’ivraie et l’introduisit dans les champs de blé. Ses aînées furieuses, lui enleva ses pouvoirs à l’exception d’un seul dont elle devait se servir pour apporter à l’homme un bienfait. La petit fée, passa des jours à réfléchir. Un beau matin, assise au pied d’un arbre, elle observa un oiseau qui sautillait de branche en branche et s’émerveilla de son agilité. Puis, elle croisa une rose, et fut fascinée par sa grande beauté. Et du coup, l’idée lui vint! Cueillant la rose et la tenant d’une main, elle souhaita qu’une créature aussi agile que l’oiseau et aussi belle et gracieuse que la rose fut donnée à l’homme… et un chat apparût ! N’est-ce pas que “tout comme les roses, le chat ne griffe que ceux qui ne savent le prendre”.

(Légende féérique Michèle Cabana- Source site “chats et cultures” )

Chat kleptomane.

Un chat californien, qui avait subtilisé plus de 600 objets chez les voisins de ses maîtres au cours des trois dernières années, a été confondu grâce à une caméra infra-rouge.

Dusty, rebaptisé «Klepto le chat», apparaît sur la vidéo en train de transporter dans sa gueule les objets les plus variés, d’une éponge à un dinosaure en plastique en passant par un soutien-gorge.


Les travers de Dusty étaient bien connus des voisins, qui avaient renoncé à porter plainte car ils savaient «où aller pour retrouver (leurs) affaires».

 

Source : L’ALSACE.fr du Jeudi 12 janvier 2012. ( AFP du 28/12/2011 )